La vigne




De la vigne au vin


La vie de la vigne et du vigneron au long de l’année.

Le travail de la terre qui nous conduira jusqu’aux transformations diverses et dérivés du raisin, l’huile de pépin de raisin ou l’activité du bouilleur de cru.....

De la vigne au vin, une année de travail.


Dans une région méridionnale où le soleil est généreux, les sols calcaires ou volcaniques, la vigne couvre les côteaux depuis Bacchus.


Nous suivons toute une année du travail du vigneron dans une exploitation artisanale. 


Le viticulteur intervient dans ses vignes dès l'hiver pour la taille. Elle est suivie d'autres interventions comme la plantation de nouveaux pieds ou cépages et de divers soins comme le traitement, l'épamprage ou la surveillance de la végétation et des branches du pied de vigne que l‘on appelle sarments ou du raisin lorsqu’il se met à grossir.

C’est en fait une activité de surveillance qui se déroule tout au long de l’année. La récolte qui se fera fin août ou début septembre est le résultat de huit mois de suivi.



Un travail tout au long de l’année où intervient la connaissance de l’homme qui va tenir compte de sa terre pour parvenir à orienter ses plants, ses ceps de vigne selon leur exposition, le terrain où ils ont été plantés ; mais aussi la météo qu’il faudra surveiller de plus en plus à mesure que la saison avance. Tenter de contrer les méfaits du ciel et de profiter des ses bienfaits.


Puis vers la fin de l'été, il faut suivre régulièrement l'évolution de la vigne et celle du ciel, puis lorsque le degré d'alcool désiré est atteint, vendanger.



C’est l’euphorie dans les vignes, la récolte et la mise à l’abri du résultat d’une année de labeur. 

Travail intense car il faut maintenant récolter et démarrer les interventions successives dans la cave tout en conjuguant ensuite les travaux dans les vignes et le suivi dans la cave : pressage, décuvage, débourbage etc. Toutes ces opérations qui se font et se feront avec le temps, le délai défini par la nature.



Nous verrons aussi comment se fait le travail lorsqu’il est davantage automatisé, quand intervient par exemple la vendangeuse dans les vignes plutôt que les vendangeurs qui travaillent manuellement, peuvent sélectionner les grains récoltés ou ceux qui ne satisferont pas à la qualité du vin.


Dégustation et mise en fût puis en bouteille termineront le cycle.



Nous découvrirons des produits dérivés tels que l'huile de pépin de raisin, l'extraction de colorants ou encore la distillation du moût de raisin.


Nous ferons également un détour chez un bouilleur de cru et nous verrons fonctionner l’alambic qui permet depuis plus d’un siècle de distiller et de fabriquer ou d’extraire l’alcool des fruits lorsque l’automne est venu.


Ce film, c’est l’histoire du mariage de l’homme et de la terre, avec ceux qui ont compris qu'un produit de qualité est obtenu en respectant la terre et la nature. Dans le cas contraire, on serait tenté de rattraper le travail mal fait par des ajouts chimiques...

L’homme doit comprendre qu’il est l’hôte de la nature, qu’elle lui donnera ses bons côtés s’il la respecte. Ceci est valable pour toutes les actions que l’on effectue. Il faut maintenant travailler AVEC la nature et non CONTRE.


réalisé en vidéo numérique 16/9ème.,

1h15mn


------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations concernant la diffusion des films proposés, organiser une conférence, etc : n’hésitez pas à prendre contact.




© j-philippe vantighem 2013